insomnies sauvages

Bienvenue sur mon blog

Archive pour janvier, 2017

Cinéma

Posté : 24 janvier, 2017 @ 8:39 dans les notes | Pas de commentaires »

il a déja tes yeux Il a déjà tes yeux (Lucien Jean-Baptiste) note: 8/10

live by night Live by night (Ben Affleck) note: 6/10

the birth of a nation The birth of a nation (nate Parker) note: 7/10

nocturnal animals Nocturnal animals (Amy Adams) note: 6.5/10

Hôtel des deux mondes

Posté : 22 janvier, 2017 @ 4:29 dans théâtre | Pas de commentaires »

hotel-deux-mondes-aubalcon

Julien Portal sort d’un ascenseur, se tenant la tête dans les mains, il a l’air désorienté. Il se trouve, semble t-il, dans un hall d’hôtel. Se joint à lui plusieurs personnes. Mais aucun n’a l’air de savoir comment il est  arrivé là, ni comment en sortir.

Pièce de Eric-Emmanuel Schmitt de 1999 servie aujourd’hui par d’excellents acteurs. L’auteur nous fait réfléchir, comme à son habitude,  avec légèreté et humour, sur le sens de la vie.

Théâtre: rive gauche

Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt

Acteur: Davy Sardou, Michèle Garcia

♥♥♥♥♥

Top ten 2016

Posté : 18 janvier, 2017 @ 12:20 dans retrospective | Pas de commentaires »

roomthe revenanttu ne tueras pointles 8 salopards

premier contactdemolitiondesiertoirréprochable

 

x-menmanchester by the sea

 

Cinéma

Posté : 16 janvier, 2017 @ 9:10 dans les notes | Pas de commentaires »

dalida Dalida (Sveva Alviti) note: 7/10

assassin's creed Assassin’s creed (Michael Fassenber) note: 3/10

manchester by the sea Manchester by the sea (Casey Affleck) note: 8/10

passengers Passengers (Jennifer Lawrence) note: 7/10

« Arrête avec tes mensonges »

Posté : 10 janvier, 2017 @ 11:18 dans ma bibliotheque | Pas de commentaires »

arrête avec tes mensonges

1984, Philippe, élève brillant de terminale dans une petite ville de Charente, a le coup de foudre pour Thomas. Ils ne se connaissent pas, ne sont pas dans la même classe, pas d’amis en commun et Thomas a, semble t-il, du succès avec les filles. Pour Philippe la rencontre semble impossible, l’amour partagé encore moins. Et pourtant ce sera son premier grand amour marqué par le secret, les non-dits, les interdits qui le hantera au fil des années jusqu’à cette fin tragique de 2016.

Pour son nouveau livre, Philippe Besson nous offre une histoire autobiographique. Lui qui ne se voyait qu’en auteur de fiction, dans l’impossibilité d’écrire le réel. Et pourtant il y a  les thèmes récurrents de son  œuvre ; l’absence, le manque, l’abandon, le chagrin, la perte. Tout est là, bien-sûr, car il est devenu écrivain « à cause » de cette histoire.

« J’écrirai souvent, des années après, sur l’impondérable, sur l’imprévisible qui détermine les événements. J’écrirai également sur les rencontres qui changent la donne, sur les conjonctions inattendues qui modifient le cours d’une existence, les croisements involontaires qui font dévier les trajectoires. Ça commence là, dans l’hiver de mes dix-sept ans. »

C’est bouleversant, du grand Besson.

12
 

streamingfrance |
cutting |
Cinéad |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cinemad
| ppj
| blu ray folie