insomnies sauvages

Bienvenue sur mon blog

boy A

Classé dans : critique cine — 8 mars, 2009 @ 12:25

C’est un garçon qui passe son adolescence en prison. A 24 ans, il sort. Changeant d’identité pour laisser son passé derrière lui, Jack (Eric) va découvrir la vie. Mais son secret va t-il rester longtemps dans l’ombre? Un enfant commettant un crime doit-il payer toute sa vie? A t-il droit à une seconde chance?boy

C’est l’itinéraire d’une rédemption filmé par John Crowley accompagnant son personnage, il recueille ces instants précieux de bonheur et met en lumière le destin d’un jeune homme timide et mal dans sa peau. Et même si son passé revient par bribes, il ne s’encombre pas d’explications inutiles ou de propos moralisateurs.

Et c’est aussi la révélation d’un jeune acteur, Andrew Garfield, qui incarne l’innocence même, semblant découvrir la vie avec les yeux d’un nouveau-né. Partagé entre le secret, la culpabilité et le désir d’être honnête avec ses nouveaux amis, Andrew Garfield est ce garçon tiraillé entre deux personnalité; celle qu’il est véritablement et celle qui est dans toutes les mémoires.

Un film poignant.

 

Réal: John Crowley

Act: Andrew Garfield

En salle

♥♥♥

 

Eric-Emmanuel Schmitt-Acte 2

Classé dans : news — 2 mars, 2009 @ 7:39

Pour son deuxième long métrage, Eric-Emmanuel Schmitt met en scène Michèle Laroque dans « Oscar et la dame rose » provenant de son roman du même nom. L’écrivain connu tout d’abord pour ses pièces de théâtre, a réalisé son premier film en 2007, en adaptant l’une de ses nouvelles « Odette toulemonde ». o

L’héroïne, interprétée par Catherine Frot, est Odette. Une femme ordinaire, qui n’a rien pour être heureuse et pourtant, l’est. A ses côtés, Albert Dupontel incarne un auteur à succès qui a tout pour être heureux mais ne l’est pas. La rencontre inattendue de ces deux personnages que tout oppose va permettre à E.E.Schmitt de signer une comédie légère et pleine de poésie, avec des acteurs inspirés et des idées de mises en scène originales. Pour son passage derrière la caméra, l’écrivain propose une fable sincère sur le bonheur, avec un thème que l’on retrouve dans beaucoup de ces oeuvres; la rencontre. Ce sera également le cas dans « Oscar et la dame rose » qui sortira à la fin de l’année.

Schmitt et  moiees

J’ai découvert E.E.Schmitt avec « la part de l’autre ». Ce roman retrace la vie d’Hitler, telle qu’on l’a connaît; qui commence par l’échec à  son entrée aux beaux-arts; et celle d’Adoph H. qui, lui a été reçu. Un personnage (et quel personnage!), deux destins. Une idée à la fois simple et originale qui fait réfléchir sur cette « part de l’autre »; l’artiste qui existait peut-être chez Hitler mais qui malheureusement pour lui mais surtout pour l’histoire n’a pas été la part prédominante de sa personnalité.

Ensuite j’ai beaucoup aimé « lorsque j’étais une oeuvre d’art », « Odette Toulemonde et autres histoires » ainsi que les pièces de théâtre;  » hôtel des deux mondes » et  » Frédérick ou le Boulevard du crime » sont celles que je préfère.

Pour son dernier roman « Ulysse from Bagdad », E.E.Schmitt narre l’épopée clandestine d’un jeune irakien quittant son Bagdad natal détruit par la guerre. Tout simplement captivant, mêlant humour et humanisme, on suit le jeune héros dans sa quête d’un monde idéal.

ul A la fois populaire et à maintes fois récompensé, c’est toujours un plaisir de retrouver l’univers de cet auteur. Et comme l’a dit un journaliste, on peut être sur qu’avec Schmitt on sera surpris!

Le bal des actrices

Classé dans : critique cine — 26 février, 2009 @ 6:53

Deuxième long métrage de Maiwenn, « le bal des actrices » est un ovni dans le cinéma français comme on aimerait en voir plus souvent.le bal des actrices

La réalisatrice (actrice) nous embarque dans un faux documentaire, souvent drôle et touchant, avec des actrices qui semblent prendre un réel plaisir à se caricaturer elles-mêmes. Avec une Karine viard qui veut faire carrière à Hollywood; car en France elle «  a fait le tour de son métier »; une Mélanie Doutey qui… doute justement sur son succès fulgurant et une Muriel Robin en clown triste; très émouvante. C’est un vrai tourbillon d’actrices en tous genres, rythmé et jubilatoire, avec des intermèdes musicaux; tantôt tristes, mélancoliques ou surréalistes! On y retrouve également Romane Bohringer, Julie Depardieu, Marina Fois etc…

Et ne pas oublier, l’un des rares hommes du casting Joey Starr, qui, lui aussi, a accepté de jouer son propre rôle avec beaucoup d’autodérision.

Une bonne surprise…

 

réal: Maiwenn

act: Karine viard, Joey Starr…

En salle

♥♥♥

Tintin chez Spielberg

Classé dans : news — 26 février, 2009 @ 6:13

Depuis le temps qu’on nous l’annonçait, ça y est, cette fois c’est officiel, Steven Spielberg va produire et réaliser le premier film d’une trilogie sur les aventures de Tintin. Le premier volet s’intitule « le secret de la licorne ».tintin

Le célèbre reporter sera incarné par l’acteur britannique Jamie Bell. Souvenez-vous, le jeune prodige de « Billy Elliot », c’était lui. Plus récemment, nous avons eu le plaisir de le retrouver dans « my name is Hallam Foe » ou il interprète avec talent et subtilité un adolescent perturbé par la mort de sa mère.jamie bell

Autre membre de la distribution, Daniel Graig (007) sans son smocking et un certain…Gad Elmaleh!

On sait déjà que le deuxième volet de la trilogie sera dirigé par Peter Jackson ( le seigneur des anneaux). Tous les ingrédients sont donc réunis pour que notre héros ainsi que son fidèle compagnon Milou prennent vie dans les salles obscures pour notre plus grand plaisir!

Mais, patience moussaillons…sortie prévue en 2011!

l’étrange histoire de benjamin button

Classé dans : critique cine — 24 février, 2009 @ 10:23

L’étrange, la magnifique, l’incroyable histoire de Benjamin Button!

David Fincher a encore frappé, et cette fois en plein dans le mille! benjamin button

Ce film, que je n’ose pas qualifier de chef-d’oeuvre car je veux croire que ce réalisateur fera encore plus fort, mais je dois dire que là,  il a mis la barre très haute!

Après le choc « seven » il y a plus de dix ans, suivi de « the game » et « fight club »; déjà cultes, Benjamin Button restera certainement l’un de ses plus grands films.

Inspiré d’une courte nouvelle, le scénariste a habillement développé l’histoire de cet homme dont la singularité est d’être né à 80 ans et de vivre sa vie à l’envers. Pari très risqué de ne pas tomber dans le ridicule avec une idée pareille! Mais le pari est cent fois, mille fois gagné grâce à l’intelligence du scénario, à la réalisation maîtrisée du début à la fin et aux maquillages et autres effets spéciaux très réussi.

Un grand film!

réal: David Fincher

act: Brad pitt, Cate Blanchett

En salle

♥♥♥♥♥

1...108109110111112
 

streamingfrance |
cutting |
Cinéad |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cinemad
| ppj
| blu ray folie