insomnies sauvages

Bienvenue sur mon blog

Classé dans : les notes — 15 mai, 2009 @ 9:21

le missionnaire Le missionnaire (Bigard) note: 6/10

incognito Incognito (Bénabar) note: 7/10

still walking Still walking (Koré-Eda Hirokazu) note: 7/10

un mariage de rêve Un mariage de rêve (Colin Firth) note: 7/10

 

Dans la brume électrique

Classé dans : critique cine — 15 mai, 2009 @ 9:04

Le dernier film de Bertrand Tavernier est une production américaine et surtout un très bon polar qui se déroule en Louisiane. On y retrouve Tommy Lee Jones incarnant le héros des romans de James Lee  Burke; le détective Dave Robicheaud.dans la brume électrique

Lui qui enquête sur le meurtre d’un esclave durant la guerre de Sécession (Katrina ayant déterrée le squelette), il est également confronté à un sérial killer qui torture des jeunes femmes. Sur sa route, il va rencontrer des témoins très peu loquaces, des vedettes de cinéma « cocaïnées », des mafieux en tous genres ou des militaires sans scrupule.

C’est une plongée dans l’Amérique profonde au décor désolé d’après cyclone. Grâce à une réalisation sobre et au rythme lent, Tavernier nous embarque dans cette Louisiane à l’atmosphère lourde et oppressante au son de guitare « blues ».

Tommy Lee Jones est irremplaçable dans le rôle de ce policier taciturne aux méthodes « à l’anciènne » et ressemble de près au personnage de son ecxellent film, « 3 enterrements ».

Pour son premier long-métrage aux Etats-Unies, Bertrand Tavernier signe une oeuvre quasi parfaite.

Réal: Bertrand Tavernier

Act: Tommy Lee Jones

En salle

♥♥♥♥♥

Classé dans : les notes — 10 mai, 2009 @ 10:09

un été italien Un été italien (Colin Firth) note: 6/10

rio ne répond plus Oss 117: Rio ne répond plus (Jean Dujardin) note: 8/10

dans la brume électrique Dans la brume électrique (Tommy Lee Jones) note: 9/10

coco avant Chanel Coco avant Chanel (Audrey Tautou) note: 7/10

 

Classé dans : les notes — 21 avril, 2009 @ 9:04

frost/nixon Frost/Nixon: l’heure de vérité (Ron Howard) note: 6/10

villa amalia Villa Amalia (Isabelle Huppert) note: 7/10

adoration Adoration (Devon Bostick) note: 6/10

erreur de la banque en votre faveur Erreur de la banque en votre faveur (Gerard Lanvin) note: 8/10

 

Et au milieu coule une rivière

Classé dans : retrospective — 14 avril, 2009 @ 11:32

C’est en 1993 que sort le film de Robert Redford « Et au milieu coule une rivière ». Adaptation d’un roman autobiographique de Norman Maclean, professeur à l’université de Chicago, il écrivit ce roman à l’âge de 70 ans.et au milieu...

 C’est l’histoire  de deux frères (Craig Sheffer et Brad Pitt) élevés dans le Montana sous l’éducation très stricte d’un père pasteur. De l’enfance à l’âge adulte on suit cette relation complexe et antagonique de ces deux frères aux caractères très opposés. Et malgré tout ce qui les sépare, leur passion pour la pêche et la nature vont apaiser leur rivalité. C’est un drame familiale avec les moeurs d’une époque révolue ou l’éducation était synonyme d’autorité et sévérité…  et au milieu...                   

C’est avec ce film que Brad Pitt connaît son premier (et l’un de ces plus beau) grand  rôle au cinéma et se révèle ainsi l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération.

Robert Redford signe un film tout simplement magnifique. Les scènes de pêche sont très réussies et les paysages sont sublimes. Le film obtiendra, d’ailleurs, l’oscar de la meilleur photographie. Un hymne à la nature!      et au milieu...

réal: Robert Redford

act: Brad pitt, Craig Sheffer

En dvd

♥♥♥♥

 

 

1...110111112113114...117
 

streamingfrance |
cutting |
Cinéad |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cinemad
| ppj
| blu ray folie